Psychologue en périnatalité
et spécialiste de la vie intérieure

Périnatalité

UNE SPÉCIALITÉ RÉCENTE

Pour raconter une histoire on choisit toujours un début, même si on s’aperçoit qu’il pourrait y en avoir un autre avant, encore un autre, et ainsi de suite.

En premier lieu, la vie humaine s’inscrit dans l’histoire du Vivant. C’est ce qu’on appelle la phylogénèse, avec ses 5 règnes successifs repérés et découpés par l’humain (minéral, végétal, microbien, animal et hominal) et ses milliards d’années écoulées. Les scientifiques disent à ce propos, que si l’on met cette longue histoire à l’échelle d’une année civile (1er janvier/31 décembre), les premiers hommes « préhistoriques » seraient arrivés le 31 décembre vers 23h56. Ça,  c’est la grande histoire.

On peut ensuite mettre la vie humaine sous loupe et la regarder en perspective, avec un début et une fin. On peut alors repérer les grandes étapes biologiques de l’existence d’un être humain : sa conception, sa naissance, sa puberté, sa parentalité potentielle, sa méno/andropause et sa mort physique (sachant qu’on peut mourir à tous les âges de la vie, et même avant que de naître). Ce sont des étapes fondamentales, au sens où elles occasionnent une transformation physique du corps, et en miroir une transformation intérieure. Tout un cheminement. Ça, c’est la petite histoire de chacun d’entre nous.

Une fois tissée la trame de la scène humaine, il est possible d’y insérer la périnatalité et de la relier à l’endroit de la parentalité. Mais il nous faut aussi la relier à l’endroit de notre conception personnelle, puisque nous avons tous été conçus un jour et que cela aura teinté notre existence.

La périnatalité est finalement une spécialité récente, mise en lumière par toutes les connaissances recueillies jusque-là, et par une prise de conscience collective, que l’intra utérin est fondateur de la suite de nos chemins individuels.