Psychologie périnatale

En tant que psychologue spécialisée en périnatalité et professionnelle de la vie intérieure, je propose un regard et un accompagnement depuis la vie psychique de la personne, au décours de la période périnatale.
En conséquence les personnes sollicitant un accompagnement le font en lien avec une problématique périnatale à laquelle ils sont confrontés et qu’ils ne parviennent pas à surmonter de manière satisfaisante et suffisamment vivante et vivable.
  • Sexualité

LES PROBLÉMATIQUES PÉRINATALES RENCONTRÉES :

  • Désir d’enfant : peurs, ambivalences, désir partagé ou non, renoncement à la parentalité.
  • Accompagnement à la fertilité ou de l’infertilité : attente, problème de fertilité, parcours de Procréation Médicalement Assistée (traitements, FIV, don d’ovocyte, de sperme ou d’embryon, gestation pour autrui), périménopause et andropause.
  • Sexualité : sexualité plaisir/sexualité procréation, sexualité du couple avant/ pendant/après la grossesse, couple d’amants/amoureux et couple parental.
  • Grossesse : refus ou déni de grossesse, grossesse mal supportée physiquement et/ou émotionnellement, évènement grave durant les 9 mois (décès, départ, maladie, chômage, etc.), et grossesse précoce, tardive, multiple ou successive.
  • Diagnostic anténatal : suivi de la grossesse et parcours médical, annonce de pathologies et décisions conséquentes, grossesse inquiétée ou potentiellement à interrompre.
  • Deuil périnatal : Interruption Volontaire de Grossesse, Fausse Couche, Interruption Médicale de Grossesse, Grossesse Extra Utérine, Mort Foetale In Utéro, réduction embryonnaire, décès périnatal, Mort Subite du Nourrisson.
  • Prématurité et parcours en néonatalogie : prématurité annoncée préalablement ou spontanée, relation bébé/parents et soignants, sortie et retour à la maison, métabolisation post parcours et traces psycho émotionnelles sur la grossesse suivante.
  • Accompagnement du post natal : allaitement, sevrage et reprise du travail, réorganisation du quotidien et autres débordements, et difficultés au sein du couple, de la fratrie et de la famille.
  • Parentalité : coparentalité et passage du couple d’amoureux et amants à couple de parents, parent célibataire, parent veuf, homoparentalité, famille recomposée, positionnement dans la famille et au sein de la fratrie.
  • Adoption : du désir d’enfant au parcours vers l’adoption, du projet à la greffe, et biologie de l’amour.
  • Attachement : question du lien (sécurité, solidité, continuité), question de la filiation (sous x, secrète ou révélée), du concept de la « bonne mère » aux difficultés d’attachement.
  • Psychopathologie périnatale : Dépression du Post Partum, psychose puerpérale, pathologie du lien, transfert accompagné vers une prise en charge médicalisée.
  • Sens de l’existence : éthique et biologie du Vivant, intériorité et spiritualité de pair avec la périnatalité, questionnement du sens de la vie et de la responsabilité.

Toutefois l’accompagnement ne se porte pas seulement sur des problématiques, il peut effectivement être un accompagnement de la physiologie et non de la pathologie. Soit un étayage depuis le bon fonctionnement de ce qui se trame et qui conduit en conscience à l’émerveillement d’une telle expérience ainsi qu’à l’enseignement sur le vivant et sur soi qui est contenu là.

  • Sexualité : du Vivant à l’enfant (plaisir et procréation)
  • Désir d’enfant («  disque dur  » de l’histoire, éthique et fondements amoureux)
  • Neufs mois de grossesse (accompagnement de l’enseignement unique de chaque trimestre de grossesse au regard de la vie)
  • Expériences d’accoucher et de naitre (versus mère/père/ bébé et professionnels) et intimité de la rencontre
  • Accueil de la parentalité (enjeux, fondations individuelles, parentalité conjuguée et responsabilités inhérentes au chemin de vie d’un enfant)
  • Attachement (assises de l’être humain et altérité)
  • Ages de la vie et règles biologiques de la vie intérieure

 

« Lorsque les sciences nous dévoilent les secrets de la nature, ce que celle-ci perd en magie, elle le gagne en merveilleux ». Paul Carvel